• Tu n'entraveras pas le bon fonctionnement des abattoirs

    1. Le journaléatoire

    Il s'agit du premier commandement. Un Lyonnais l'a enfreint mais, heureusement, ce crime ne restera pas impuni, puisque son auteur (pour lequel il n'existe pas de mots assez durs) « a été transporté à l’hôpital psychiatrique du Vinatier ».

    Il s'agit d'un autre abattoir, dans lequel quelque 2000 aliénés ont été exterminés pendant l'Occupation. « 20,57 % des malades en 1940, 32,28 % en 1941, 41,98 % en 1942, 20,60 % en 1943, 21,44 % en 1944 » y ont péri de cachexie, selon Lemoine.

    « On parle d'une femme qui mange du tissu : “tout se mange”, opine une autre malade. »

    Aujourd'hui, à quelle cadence les aliénés y sont-ils exterminés ? Je ne dispose malheureusement pas des chiffres.

    http://www.leprogres.fr/jura/2011/03/28/l-homme-qui-a-arrete-l-abattoir-de-lons-interne

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :